Actualité

Mieux évaluer le handicap psychique

En complément du dossier de demande de compensation, la MDPH met à votre disposition 3 formulaires pour faciliter l’évaluation du handicap psychique...

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) examine les demandes d’aide et de prestations et favorise l’accès aux droits des personnes handicapées.

Pour évaluer les besoins et déterminer, le cas échéant, un taux d’incapacité, l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH se base sur différents outils d’évaluation réglementés.

 Définir un taux d’incapacité

Le taux conditionne l’ouverture de certains droits comme par exemple l’Allocation aux Adultes Handicapés ou la Carte d’invalidité.

Il existe 3 fourchettes de taux d’incapacité :
- Inférieur à 50%
- Entre 50 et 79%
- Supérieur ou égal à 80%

  • Un taux d’incapacité compris entre 50 et 79% correspond à des troubles importants entraînant une gêne notable dans la vie sociale de la personne. Pour autant, l’autonomie est conservée pour les actes élémentaires de la vie quotidienne.
  • Un taux supérieur ou égal à 80% correspond à des troubles importants entraînant une entrave majeure dans la vie quotidienne avec une perte conséquente d’autonomie.

 Un diagnostic n’est pas suffisant

Déterminer un taux d’incapacité et être en mesure de proposer des solutions adaptées relève des missions de l’équipe pluridisciplinaire.
Elle doit pouvoir définir l’autonomie de la personne en fonction de ses déficiences et de leurs retentissements dans sa vie quotidienne et sociale (limitation d’activité et restriction de participation à la vie sociale).
Le diagnostic seul n’est donc pas suffisant : à pathologie identique les retentissements ne sont pas les mêmes d’un individu à l’autre.

 Le handicap psychique, une évaluation complexe

En distinguant le handicap psychique du handicap mental, la loi du 11 février 2005 met, pour la première fois en France, l’accent sur les origines psychiques des handicaps qui affectent les personnes atteintes de pathologies psychiatriques.


Le handicap psychique peut être difficile à définir du fait de la complexité des troubles qui en sont à l’origine et de la variabilité de leurs manifestations au quotidien.

 Des dossiers souvent incomplets

Trop souvent, les dossiers de demande de compensation du handicap ne contiennent pas suffisamment de précision pour apprécier correctement la situation de la personne et son degré d’autonomie.

C’est pourquoi, en complément du certificat médical et du projet de vie, la MDPH 93 met à votre disposition 3 questionnaires permettant le recueil des données nécessaires au traitement des dossiers :
-  un questionnaire pour la personne concernée destiné à l’aider dans l’expression de ses besoins et attentes
-  un questionnaire destiné à l’équipe soignante
-  un questionnaire destiné à l’entourage afin de mieux mesurer le degré d’autonomie de la personne dans ses actes quotidiens.

Ces documents, élaborés par l’association UNAFAM avec le soutien de la CNSA, sont disponibles au téléchargement sur notre site Internet à la page « dossier et formulaires  », auprès de la MDPH sur demande ainsi qu’au sein de l’association UNAFAM.

 Une permanence pour en parler

Depuis 2010, la MDPH accueille l’association UNAFAM dans ses locaux pour vous recevoir, vous écouter et vous informer sur le handicap mental et/ou psychique.
Un représentant de l’UNAFAM est présent à la MDPH93 le 3e vendredi de chaque mois de 9h à 12h.
Prochaines permanences 2017 :

  • Vendredi 20 janvier
  • Vendredi 17 février
  • Vendredi 17 mars
  • Vendredi 21 avril
  • Vendredi 19 mai
  • Vendredi 16 juin

Immeuble Erik Satie 7/11 rue Erik Satie 93000 BOBIGNY
tél. 01 83 74 50 00 fax 01 83 74 52 10 - crédits / mentions légales